Progress: Sexbots, Rob’s bionic Eye, Amanda and Blippar.


Sexbots

Bac transcript in French

A2 B1 B1 C1

Deux personnes parlent dans cet enregistrement, il s’agit d’une interview entre un homme spécialiste qui donne son avis et une femme qui s’interroge sur les robots sexuels. En effet, selon la femme, les entreprises technologiques comblent le vide entre les outils de technologie intelligente et les poupées (gonflables) pour créer des robots sexuels qui seront aussi vos companions. Mais alors, se demande-t-elle, qu’en est-il de ce qui définit notre humanité?

L’homme liste les différents nouvelles technologies qui existent déjà, les gadgets, les plateformes des réseaux sociaux, les médias sociaux pour dire qu’ils nous éloignent déjà les uns des autres. Nous allons donc avoir en plus de cela, ces choses, qui ne sont pas les robots comme on les conçevait jusque là mais qu’il vont ressembler aux humains au point d’avoir une texture similaire, de transpirer et d’avoir une chaleur corporelle. Avec l‘intelligence artificielle ils seront même capables d’apprendre des choses sur nous, ajoute-il sur un ton alarmiste. Selon lui, certaines personnes verront dans ces robots un concept génial et la possibilité d’éliminer la prostitution mais en fait ces robots signalent le déclin de l’humanité car en effet, à terme, en imaginant le pire, les humains, les hommes en particulier, tout le monde va perdre son âme. Ces robots sont une preuve de transhumanisme sous stéroïds. Mais il s’agit de nous, les humains, qui perdont le contact avec notre propre humanité. Il faut réfléchir. Il s’agit en fait de voir disparaître notre intimité, ce n’est pas qu’une question de sexualité mais bien d’intimité. Cet analyste s’oppose donc très clairement à ces robots et nous alerte sur les dangers qu’ils posent.

Technology companies bridging the gap between smart tech and dolls to create sexbots who will also be your companion. So what will that mean for the things that define humanity. Our devices, our social engineering platforms, our social media are distancing ourselves to begin with then we’re going to have this thing. It’s not going to be a robot the way we think of, this is going to be something that looks so human, that will have texture and body warmth and that would sweat and perspire and with Artificial Intelligence will learn about you. Some people will love this by saying this is terrific because it will eliminate prostitution but what happens is that you cause the populations to decline. Ultimately speaking, at its worst, humans, males in particular, WE are going to loose our souls. This is transhumanism on steroids, this is about us, humans, loosing our connection with humans. We gotta start thinking. This is something to do with the fact that we’re taking the most important thing that we do human intimacy not sex, intimacy.

Rob’s bionic eye.

A2 B1 B1 C1

This man is Rob Spence and he makes films. No, literally, his body makes films. After a shooting accident when he was 9, Rob had to have his eye surgically removed. But after joking with friends about having a robotic cyborg one installed instead, documentary maker Rob actually went and did it.

“Pretty much anyone who loses an eye will make a joke. ‘At least I should have a camera put in there’ it’s not a wacky out of this world concept.

Years of hard work and research have left him with this, a tiny camera implanted in his eye socket which transmits videos wirelessly to screens, Tvs, hard drives and cameras and it’s opened up a whole new perspective for him. Even getting him offers off and surprisingly secret camera work.

“When very high up news executives said would I like to go to Irak with my prosthetic eye and see what I would see there because sometimes when you have a giant camera it’s not such a great idea in a war zone.

(voice over) “I recently travelled around the world …”

But instead sci-fi found Bob went around the world making a documentary on an eyeborg alongside the makers of the computer game Deus Ex. That game features a Cyborg from the future. Here is one from today.

Exemple de compte rendu en français type bac:

A1 – A2 = 3 ou 5 /10 

Ce document parle d’un homme qui a eu un accident et s’est fait implanté une caméra à la place de l’oeil. Il dit qu’il peut voyager et filmer des documentaires qui sont envoyés sur des écrans ou des télés sans fil. Il dit qu’il est content et qu’il blague avec ses amis.

A2 / B1 5 ou 8 / 10

Il s’agit d’un reportage sur Rob qui est un cyborg et un réalisateur de films documentaires. La voix off explique qu’il a perdu son oeil dans un accident de tournage alors qu’il blaguait avec ses amis. Il s’est fait implanté une petite caméra dans l’oeil pour pouvoir tourner es films en secret et il a même voyagé en Iraq. C’est un cyborg comme dans les films de science fiction sauf qu’il est d’aujourd’hui.

B2  8  / 10

il s’agit d’un reportage sur l’incroyable histoire d’un vrai cyborg d’aujourd’hui qui s’appelle Rob et qui est réalisateur de films documentaires. EN effet, victime d’un accident de tir à l’âge de 9 ans, il s’est fait remplacé son oeil par une petite caméra. En fait il explique que les gens qui sont dans la même situation que lui blaguent souvent mais que lui il est allé jusqu’au bout. Il peut travailler sur des missions secrètes, en Iraq par exemple plutôt que de porter une énorme caméra, la sienne est discrète dans les zones de guerre. A la fin il explique qu’il a voyagé avec d’autres réalisateurs. La voix off rappelle que ce n’est pas un personnage de Science Fiction mais un cyborg d’aujourd’hui.

C1 10 / 10

Il s’agit d’un reportage sur l’incroyable histoire d’un vrai cyborg d’aujourd’hui qui s’appelle Rob et qui est réalisateur de films documentaires.

En effet, victime d’un accident de tir à l’âge de 9 ans, il s’est fait remplacé son oeil par une toute petite caméra. Donc son corps fabrique littéralement des films. Après avoir blagué à propos d’un implant robotique pour ressembler à un Cyborg, il a réellement fait la démarche. Il raconte que tous les gens comme lui blaguent en imaginant avoir un oeil cyborg mais que lui, il est allé jusqu’au bout. C’est pas un concept complètement fou et hors du commun.

Après des années de recherche et de travail acharné … implanté dans sa cornée (eyesocket) . Il s’est vu offrir de nouvelles opportunités de travail, notamment des missions secrètes et pourquoi pas aller en Iraq, comme il lui a été proposé par de hauts responsables dans le journalisme, pour filmer en secret plutôt qu’avec une énorme caméra moins discrète.

Ensuite on entend une voix de dessin animé ou de jeu vidéo. Il est question d’un documentaire sur un cyborg réalisé avec une équipe de réalisateurs pour le jeu vidéo Deus Ex. dont le personnage principal est un cyborg du futur tandis que Rob lui est bien un cyborg d’aujourd’hui.

Blippar – a new way of discovering the world

Curiosity is what first shapes our understanding of the world. Our sense of discovery is led by sight and touch. We think it’s time to return to that curious state. To explore and learn the way we once did. Visually. Blippar is a new way of discovering the world. Of understanding more about our environments and the objects within them. But Blippar is more than just a new kind of search. It’s a way for brands to connect with their audience in the moment, by offering exciting, rewarding, magical experiences. It gives consumers more from their favourite products, deepening their bonds with things they love, making even reading a richer experience and turning the world into a learning playground. In fact everyone is becoming curious about Blippar, soon everything will be blippable. Revolutionizing the way we connect with objects, with brands and with eachother. And when we say everything, we really do mean everything.

Exemple de compte rendu en français type bac:

Ce document est un spot publicitaire convaincant à propos d’une application de réalité augmentée. Selon cette pub, c’est la curiosité qui forme notre compréhension du monde, notre sens de la découverte est guidé par la vue et le touché. Les créateurs de Blippar pensent qu’il est grand temps de revenir à cette curiosité de nos origines, d’explorer et d’apprendre comme nous le faisions enfants c’est à dire visuellement. Blippar c’est une nouvelle façon de découvrir le monde, de comprendre plus à propos de nos environnements, et des objets qu’ils contiennent. Mais Blippar c’est plus qu’une simple application pour faire des recherches, c’est une façon pour les marques d’entrer en contact avec leurs cibles dans l’instant en offrant des expériences magiques, gratifiantes et enthousiasmantes. les produits ont davantage à offrir aux consommateurs en resserrant les liens avec les choses qu’ils aiment, faisant même de la lecture une expérience plus riche car Blippar c’est l’art de transformer le monde en aire de jeux d’apprentissage. En fait, tout le monde est de plus en plus curieux à propos de Blippar et bientôt tout sera blippable ( nouveau mot inventé par la marque). C’est une révolution dans notre façon d’entrer en contact avec les objets, avec les marques et avec autrui. Et lorsque l’on vous dit tout, on veut vraiment dire tout.

Amanda Boxtel

Video

Transcript

My name is Amanda Boxtel, I’m 43 years old. My accent is Australian yet (pourtant)  I live in Basalt, Colorado. It was February 27th, 1992. I rode the chairlift (j’ai pris le télésiège) to the top of the mountain. I skied down to the flats on this intermediate blue run (piste bleue) and I stopped again and I looked down at the view and I just took off ( j’ai décollé) and within a few meters I crossed my tips ( croisé la pointe de mes skis) and I did a Summer salt (soleil). My back hit the ground beneath me ( en dessous de moi) I shattered ( brisé) 4 vertebrae in a split second, I felt this electric current it was just like turning off a light switch that zapped through my legs and it was ‘noise sound’ and then they crumbled on top of me and there was nothing. The most signifcant memory I have was that a couple of weeks later, when a young doctor strode into my hospital room and he said ( emotion) “Amanda, you’ll never walk again”. And I wanted to proove him wrong, so badly I wanted to prove him wrong and it’s taken me almost 20 years of living in a wheelchair to understand that hope (espoir) and acceptance (résignation) do and must coexist and with bionic technology my hope is real. The 1st time that I doned (tried) Ekso, I strapped the device on (j’ai enfilé le squelette) and I stood up! That was a defining moment (déterminant) , for the 1st time, in 18 years of paralysis, I walked. I walked with bent knees (plié), hilted toe hilted toe, one step after the other (pas après pas) , that was what I had dreamed for, for so long, I was living my dreams.

With Ekso and bionic technology, anything is possible!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s